J2 | L’Islande en Bretagne, ou l’inverse? 

Fête des Islandais le 17 juillet》. Cette pancarte arbore la D786 depuis 4-5 villages. Nous sommes aux alentours de Paimpol dans les Côtes d’Armor. 

Est-ce pour fêter le beau parcours de l’équipe d’Islande à l’Euro? La cérémonie consistera-t-elle en ce magistral clapping Viking? Non.

Dans ce coin de la France, quand on évoque les Islandais, on parle d’une époque sombre mais patrimoniale. 1852 – 1935 : 83 ans d’une Grande Pêche menée par des Bretons qui partaient au large de l’Islande pour pêcher la morue, parfois le phoque et la baleine, dans des conditions exécrables. 2 000 marins morts. 120 goélettes disparues. Les Islandais, ce sont donc ces Bretons de Paimpol à Tréguier qui ont perdu la vie dans les eaux tumultueuses, dont les villages aujourd’hui rendent hommage, comme à Ploubazlanec, dans le cimetière et son Mur des Disparus. 

Une vingtaine de plaque, avec le nom des équipages, l’année et le nombre d’hommes morts.

Sur les hauteurs de Ploubazlanec, une vue incroyable sur la baie, avec l’île du Bréhat en ligne de mire. Les femmes de marins guettaient le retour de leur mari sur ce promontoire, où une obelisque en granit gît, sournoisement appelé la Croix des Veuves. 

Plus bas, en allant vers Pors Even, le petit port encore actif de pêcheurs de homards, araignées de mer et moules, la Chapelle de la Trinité se cache au milieu de la végétation et, dans la quiétude, contemple le flanc Est de la baie.

L’écrivan Pierre Loti a fait le récit de ces courageux pêcheurs. Voici les premières feuilles que j’ai pu avoir entre les mains.

Un immense merci à la famille Kermadec (Bénédicte, Fanny, Hugo et les deux bouts de choux, Téano et Loïs) pour l’accueil, le repas et les échanges qui ont permis cet article. 

La journée s’est terminée à Saint-Brieuc avec, entre temps, de nouvelles amitiés 😉

2 commentaires


  1. // Répondre

    Très intéressant ! Bonne continuation Bisous


  2. // Répondre

    Jojo ? Visiteur du soir :à vélo , à-gréable , à-ccueilli et à-brité avec qui partager les beautés et histoires collectives de nos coins de pays !
    Au coin de la rue , l’aventure
    Au coin de la rencontre , la présence
    Au coin des échanges , la vie
    Ne vous privez pas de lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *